Insertion

Espoir 18, dispose à ce jour d'une réelle expérience dans le domaine de l'insertion, même si ce n'était pas sa vocation première.

- En 2006-2007, Espoir 18 en partenariat avec le Fonds Social Européen, a salarié 8 personnes dans le cadre de contrats d'accompagnement à l'emploi.

Elles ont toutes passé des diplômes ou se sont inscrites dans un projet de formation et aujourd'hui elles ont toutes un emploi pérenne.

- En 2008, en partenariat avec la Direction Régionale et Départementale de la Jeunesse et des Sports et la préfecture par le biais du FIPD, nous avons mis en place un projet autour de la gastronomie et de la musique à destination de jeunes âgés de 16 à 25 ans en situation d'errance sur le quartier et s'adonnant à des trafics de stupéfiants durant la période estivale.

Nous avons également initié en 2008 deux projets nous permettant d'avoir une réponse directe à des demandes précises de cette tranche d'âge :

  • Un projet intitulé « Passeports pour l'insertion professionnelle : Permis B et BAFA » dans lequel les jeunes inscrits peuvent passer le permis et le BAFA à moindre coût.

  • Un projet « Echange intergénérationel » pour des jeunes filles et jeunes garçons âgés de 16 à 18 ans présentant de réels signes d'inquiétude quant à leur parcours futur au sein de notre société. Projet qui s'est concrétisé par la mise en place d'un séjour artistique au Maroc pendant les vacances pascales.

- Nous réalisons environ deux fois par an des chantiers de solidarité internationale.

Ces chantiers permettent  à la fois de mobiliser, motiver, dynamiser le jeune mais aussi de développer la responsabilité individuelle et collective son autonomie et pour certains de provoquer un déclic personnel.

Nous constatons  un resserrement des liens sociaux, une mobilisation des jeunes dans l'élaboration de leurs projets personnels pour l'avenir.

Ces chantiers permettent également de développer l'esprit de citoyenneté, d'établir un pont avec le monde du travail et par  cette ouverture au monde de donner du sens à certaines valeurs comme la solidarité, le partage...

Nous travaillons actuellement en partenariat avec l'association « Alternative » à la mise en place de chantiers avec un volet insertion encore plus prononcé : des CIJSI (Chantiers d'insertion des jeunes par la solidarité internationale). Projet au cours duquel chaque jeune s'inscrirait dans un parcours sur 18 à 24 mois avec un suivi par un tuteur dans une entreprise en France et une période de 3 à 4 mois en Afrique pour l'obtention d'une qualification ou d'une formation.

- Nous accueillons régulièrement des condamnés dans le cadre de travaux d'intérêt général : une quinzaine en permanence sur les différentes activités proposées par Espoir 18 et une cinquantaine au total sur l'année. Nous disposons de l’Habilitation du ministère de la justice pour l’accueil de probationnaires pour effectuer cette action.

- Nous sommes intervenus plusieurs fois en milieu fermé dans le cadre d'un partenariat avec l'association « Dialogues Citoyens ».

- En plus de ces actions spécifiques dédiées à l'insertion d'un public dit difficile, nous menons de nombreux ateliers artistiques, culturels et sportifs dans lequel nous retrouvons aussi ce public. Ateliers qui ont également comme objectif une plus grande socialisation de ces jeunes et ce par un fort investissement personnel sur le long terme.

Principales actions :

- Chantiers de solidarité internationale au Maroc, au Mali, au Niger, au Sénégal, au Burkina Faso, en Martinique…

- Projets soutenus de prévention, de lutte contre la récidive et travaux sur l’espace public :

- Lutte contre la récidive par la remobilisation des savoirs.

- Passeports pour l'insertion professionnelle : Permis B et Bafa.

- Goutte d'Or Outdoor : action d’insertion sur l’espace public.

- Prévention de la délinquance par des actions de socialisation et d'insertion des jeunes de 17 à 25 ans sur les quartiers La Chapelle-Porte d'Aubervilliers et Goutte d’Or.

- Ateliers Nocturnes.

- Travail sur la mobilité : séjours, découverte muséale…

- Travail sur l'autonomie des jeunes par la découverte des bases de loisirs, forêts...

- Accueil de probationnaires habilitaté par le ministère de la justice.

- Projets ANCV : Séjours collectifs, autonomes en France et en Europe.